Section principale

SIDA et cellules souches

SIDA et cellules souches



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Une stratégie importante pour vaincre la maladie consiste à utiliser un nouveau type de thérapie par cellules souches qui protège de manière interne le système immunitaire contre le VIH.


Ben BerkhoutSelon un professeur de l'Université d'Amsterdam, cette nouvelle approche peut considérablement améliorer la qualité de vie et la qualité de vie des personnes vivant avec le VIH qui ne sont pas efficaces contre les médicaments antiviraux. Comme aucun vaccin efficace n'est encore disponible, le seul traitement efficace contre le VIH est l'administration quotidienne d'antirétroviraux. Cependant, les patients ne coopèrent souvent pas et le virus est souvent muté, ce qui entraîne le développement de souches de virus de résistance aux médicaments difficiles à traiter. Berkhout et ses collègues travaillent sur une nouvelle thérapie génique qui a des effets durables, même une fois. Au cours du traitement, de l'ADN antiviral est introduit dans les cellules immunitaires du patient, ce qui permet de les immuniser contre l'infection virale. "Cette thérapie est une alternative pour les personnes vivant avec le VIH qui ne peuvent plus être traitées avec des antiviraux standards" le professeur a dit.
Pendant la procédure, les cellules souches sont extraites de la moelle osseuse des patients et, après purification, le laboratoire fournit l'ADN antiviral. Les cellules sont ensuite réinjectées dans le corps. L’ADN introduit est une cartographie des transcrits d’ARN des gènes responsables du VIH, un phénomène appelé interférence virale, qui permet à l’ADN de bloquer l’expression de ces gènes viraux.

Les cellules fertilisées se multiplient

L'introduction d'ADN antiviral dans les cellules souches pourrait grandement restaurer le système immunitaire du patient. "Les cellules souches sont un modèle de cellules d'échantillon en division continue dont sont dérivées toutes les autres cellules immunitaires. Si nous changeons les cellules souches, l'ADN antiviral sera présent dans toutes les cellules immunitaires d'origine." Berkhout a expliqué. Les chercheurs espèrent que les essais cliniques pourront commencer d'ici trois ans.


Vidéo: Une greffe de cellules souches pourrait éradiquer le virus VIH (Août 2022).